Le règlement

Autant vous le dire, Je ne suis pas très règlement-règlement. Je ne vais pas faire des trucs juste pour ennuyer le monde et je ne suis pas procédurier.

Mais bon, comme depuis Nietzsche, on sait que l'homme n'est pas fondamentalement bon (et la femme pas toujours délicieuse), y'a comme qui dirait des abus.

Alors je vais mettre les choses noir sur blanc, comme ça, tout le monde sera d'accord


Maxime Frantini


Le partage. Il y a en France beaucoup de chômeurs, et ce n'est pas près de s'arranger tant que la démocratie sera confisquée par les mêmes piranhas. Les chômeurs partagent plusieurs caractéristiques. La première, c'est qu'ils n'ont pas de travail, la seconde, conséquence de la première, c'est qu'en général, ils ont du temps disponible. On ne va pas se mentir, chercher du boulot de prend pas un temps plein (cf (R)évolution et les chapitres consacrés à l'offre totale d'emplois par comparaison à la demande).

Une autre caractéristique partagée par beaucoup de chômeurs est la situation financière, qui devient de plus en plus délicate à mesure que la situation perdure.

D'où l'idée d'un site collaboratif où les chômeurs (et les autres de bonne volonté) s'entraideront pour tout un tas de petites choses.

On ne rêve pas, on sait que les patrons du cac40 ne vont pas faire partie de nos visiteurs les plus assidus, mais on a dans l'idée que ce site puisse devenir une vraie plate-forme des exclus de cette société financiarisée à l'outrance, voire à l'outrage. Devenir un lieu d'échange, de rencontre, de partage d'information, c'est déjà beaucoup.

Unis, les "sans-emplois" constituent la première force de ce pays. Unis, ils ne le sont pas. Nous espérons contribuer à changer cela.

On ne va pas vendre votre adresse et votre email à Coca-Cola, Chanel ou Télé 7 jours. L'adresse qu'on demande de valider, c'est indispensable pour des raisons techniques.

Par exemple, quand vous passez une annonce, quelle qu'elle soit, les visiteurs peuvent vous contacter pour vous poser des questions, ou y répondre. Dans les deux cas, vous recevrez un mail. Celui qui vous contacte ne connaît pas votre email, mais nous si, et ce mail doit être correct, sinon, comment vous contacter ? On vous envoie un corbeau ?

Donc aux éventuels mauvais coucheurs qui nous écriraient pour se plaindre qu'on réclame leurs coordonnées, patati, patata, sachez que le principe de ce site, c'est le respect, la politesse, et la transparence. Si vous n'aimez pas, si vous êtes paranoïaques ou tricheurs dans l'âme, passez votre chemin. La communauté vous remercie.

Une chose encore ! Il n'y a pas d'offres d'emploi. Ça viendra sans doute, mais il faut encore réfléchir à la meilleure manière de proposer ce service déjà très présent sur le Net.

Nous avons classé les annonces en 4 catégories.

  • Les coups de pouce : Vous avez besoin d'un coup de main pour transporter un meuble, déménager, réparer un robinet qui fuit, jardiner, faire apprendre le théorème de Thalès à votre fille, etc. C'est là que vous devez aller. Choisissez ave soin votre sous-catégorie. Mais attention, ce type de demandes n'est pas marchand. Vous pouvez offrir un café, un gâteau ou autre chose suivant vos habiletés, mais si vous ajoutez un prix à votre demande, on supprimera vos annonces.
  • Les offres de service : c'est l'inverse. vous avez du temps, quelques compétences, proposez vos services. Vous savez peut-être jouer de la guitare, vous n'êtes pas trop mauvais en informatique ou en maths, vous parlez une langue étrangère, vous pouvez aider à traduire, à apprendre, etc. Alors allez-y, entrez dans le mouvement. Mais attention, ce type d'offres n'est pas marchand. Pour trouver du boulot, il faudra passer par d'autres passerelles (on y travaille). Donc si vous mettez un prix à votre bénévolat, on supprimera vos annonces.
  • Les annonces : bah, c'est des petites annonces, quoi. Simple, non ?
  • Les informations : vous avez découvert un truc qui peut intéresser vos camarades ? Vous organisez une sortie, une réunion, une manif, un barbeuc, une soirée salsa ? Allez-y, nous, on vous laisse faire. Mais si ça nous choque, on vire, je tiens à prevenir ceux qui n'ont pas compris notre philosophie. Nous ne sommes pas des bisounours, mais des révolutionnaires pacifiques.

Il n'y a pas de censure, nous sommes attachés à la liberté d'expression, tant qu'elle reste dans le cadre de la loi. D'abord parce que nous sommes pénalement responsable de ce qui s'inscrit ici au cas où les propos sortiraient de la loi sans que nous ne les supprimions. Ensuite parce que nous sommes un mouvement rassembleur, pas un ramassis d'aigris. Donc pas d'insultes, pas de racisme, de xénophobie, d'antisémitisme. Ici on se respecte les uns les autres, ou on dégage.

Les propos tenus sur ce site engagent l'auteur, Maxime Frantini et ceux qui, à présent, le soutiennent dans cette aventure.

Ceci ne concerne pas les auteurs d'annonces et de réponses, qui sont seuls responsables de leurs propos.

La réalisation de ce site et les coûts qui en résultent sont entièrement pris en charge par moi-même, Maxime Frantini. L'ensemble du service est gratuit, mais il a un coût, ne l'oubliez pas. Si vous souhaitez m'aider dans ma tâche, rendez-vous sur la page soutien, un petit geste ne fera pas de mal. Et au pire, achetez (R)évolution, et surtout, lisez-le (personne n'en est mort).

Les propos tenus sur le site et dans le livre sont librement diffusables, et ce à condition que vous ayez à minima la politesse d'en citer la source. Les idées n'appartiennent à personne, si elles vous semblent bonnes, partagez-les. Je ne suis pas candidat à l'élection présidentielle de 2017.

Vous avez un formulaire de contact en bas de chaque page. Utilisez-le pour me donner votre avis, vos suggestions, me prêter attention, me prêter vos talents, votre femme si elle est belle et d'accord, bref, on est dans l'échange. N'hésitez-pas.

Chômeurs-solidaires, c'est aussi...


Chômeurs solidaires est un service gratuit. Gratuit ne signifie pas que cela ne coûte rien, mais juste que d'autres payent pour vous. C'est le sens de la solidarité.

Cet esprit est celui que j'aime, celui que j'ai transmis dans le livre (R)évolution et qui m'a poussé à créer ce site et à en assurer les coûts.

Mais je ne suis pas riche, je vis de façon très modeste. Aussi, vous aussi vous aimez cet esprit de partage, vous pouvez m'aider en supportant le site et le livre, qui sont intimement liés (ceux qui l'ont lu me comprendront).

Si vous voulez m'aider dans toute cette aventure, rendez-vous sur la page suivante : Je participe